Signal National d’Alerte

Le Signal National d’Alerte permet d’avertir la population, de jour comme de nuit, d’un danger immédiat afin de prendre les mesures de sauvegarde appropriées.

Il est diffusé par les 4 500 sirènes du Réseau National d’Alerte (RNA), hérité de la Seconde Guerre mondiale et conçu initialement pour alerter les populations d’une menace aérienne.

Comment le reconnaître ?

La France a défini un signal unique à l’échelon national. Émit par les sirènes, il se compose de trois séquences d’une minute et 41 secondes séparées par un silence de cinq secondes. La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de trente secondes.

Les essais de sirènes se déroulent le premier mercredi de chaque mois, à midi. Pour ne pas être confondues avec le Signal National d’Alerte, ces sirènes d’essai ne durent qu’une minute.

Comment réagir en cas d’alerte ?

En cas d’alerte, il faut adopter un comportement réflexe afin de se mettre en sécurité et faciliter l’action des secours. En fonction des situations, il faut, soit se protéger dans un bâtiment, soit évacuer la zone dangereuse le plus rapidement possible. Les autorités indiquent la conduite à tenir.

Si les sirènes sonnent :

  • Écoutez la radio (France Bleu, France Info ou les radios locales)
    En situation de crise, les réseaux téléphoniques et internet peuvent ne plus fonctionner. La diffusion hertzienne est celle qui a le plus de chance de résister. Les antennes de Radio France sont les stations de référence pour obtenir des informations quant à la nature et l’évolution de la crise. Vous pouvez ainsi adapter votre comportement en conséquence.
  • Restez confinés ou évacuez en fonction des consignes des autorités
    Arrêtez la climatisation, le chauffage ainsi que la ventilation et bouchez les ouvertures (fentes, portes, aérations, cheminées…). Les échanges avec l’extérieur doivent être aussi limités que possible, afin de vous protéger d’une éventuelle pollution de l’atmosphère. Tenez-vous prêts à évacuer dans les plus brefs délais.