Sécheresse : état d’alerte jusqu’au 31 décembre 2017

Sécheresse : Restriction d'eau

La préfecture du Nord informe que le département est placé en état d’alerte du 18 juillet au 31 décembre 2017 pour faire face à la sécheresse.

Sécheresse dans le département du Nord

Le département du Nord accuse un fort déficit pluviométrique depuis le début de l’année et aucune perspective d’amélioration durable n’est attendue avant l’automne. Les rares pluies passées ou à venir, généralement sous forme d’orages, ne sont pas susceptibles de faire évoluer la situation.

Le préfet du Nord, en concertation avec la profession agricole et le milieu industriel, a ainsi pris des arrêtés réglementant les usages de l’eau en vue de sa préservation. Cela entraîne des restrictions d’usage tant pour la ville que pour les particuliers ainsi, dans un autre cadre, que les industriels.

Mesures de restriction d’usage

Principales mesures s’appliquant aux villes et aux particuliers :

  • Les particuliers et collectivités sont invités à réaliser des économies d’eau dans tous les usages qu’ils en font.
  • Les fontaines publiques en circuit ouvert doivent être fermées.
  • L’utilisation de l’eau pour le lavage des véhicules est interdit hors des stations professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière..) et pour les véhicules d’urgence et de sécurité
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des jardins potagers, des espaces sportifs de toute nature est interdit de 9h à 19h.
  • Le remplissage des piscines privées à usage familial est interdit hormis celles dont la capacité est inférieure à 20 m 3

En cas d’aggravation des conditions hydrologiques, météorologiques ou piézométriques, des mesures plus restrictives pourront être activées par arrêté préfectoral.

Pour plus d’informations sur l’arrêté mis en place, vous pouvez vous rendre sur le site internet de la préfecture du Nord.

Annulation de la braderie du 10 juin 2017

Annulation de la braderie du 10 juin

En raison des mesures spécifiques de sécurité imposées dans le cadre de l’état d’urgence, les élus ont décidé l’annulation de la braderie cette année. En effet, la municipalité n’est pas en mesure d’en assurer la sécurité pleine et entière.

Les contraintes obligeraient les quelques 500 exposants répartis sur la place de l’Église, la place de la mairie et aux alentours, à enlever leur véhicule des lieux et stationner à l’extérieur du périmètre de la braderie.

Pout toute question, merci de contacter le CCAS au 03 20 29 90 39.

D’autres manifestations auront lieu

La braderie du 25 juin organisée le long de la route de Lille, dans un périmètre restreint, aura bien lieu. Ludovic Viot, gérant de la brasserie Le Tonic et membre actif de l’UCLB s’étant mis en phase avec les prescriptions de la gendarmerie.

La retraite aux flambeaux du 13 juillet allant de l’école au canal sera sécurisée et le feu d’artifice aura bel et bien lieu.

Les organisateurs du marché de Noël sont également sur le pont pour résoudre la question de faire enlever tout véhicule dans le périmètre du marché de Noël et protéger les lieux selon les recommandations des forces de l’ordre.

Opération « Hauts-de-France Propres » 2017

« Hauts-de-France propres » 2017

Les 18 et 19 mars, c’est le week-end « Hauts-de-France Propres » 2017

Un week-end pour nettoyer les bords des cours d’eau et des routes. Un beau défi auquel chaque habitant des Hauts-de-France peut participer. L’opération, organisée par les fédérations de chasse et de pêche de chacun des cinq départements et accompagnée par la Région, est une première en France.

L’initiative de la Perche Basséenne

Concernant la ville de La Bassée, c’est l’association de la Perche Basséenne qui est à l’initiative du ramassage. Celui-ci aura lieu le 18 mars prochain (pour des questions d’assurances et d’organisation de la collecte des sacs poubelle). Rendez-vous à 9 heures face aux Moulins de La Bassée, 25 boulevard du canal. Le matériel nécessaire (chasuble, gants, sacs poubelle…) est fourni sur place. Les mineurs doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte référent.

Pour participer à l’opération « Hauts-de-France propres » 2017, merci de prendre préalablement contact avec Jean-Luc Pattyn :

  • par téléphone : 07 81 70 77 16
  • ou par mail : pattyn.jeanluc@neuf.fr

Plus d’informations :

Essais sonores de la sirène d’alerte – Mardi 28 février 2017

Signal d'alerte

La nouvelle sirène d’alerte, installée depuis le 14 février 2017 dans le belvédère de l’Hôtel de Ville, va faire l’objet d’essais sonores le mardi 28 février 2017 à 14 heures 30.

Aucune inquiétude à avoir, il ne s’agit que d’essais

Le signal national d’alerte, comprenant le début d’alerte, le cycle complet et la fin d’alerte, sera ainsi perceptible dans un rayon de trois kilomètres.

Par la suite, la sirène fonctionnera chaque premier mercredi du mois pour des essais de bon fonctionnement mais aussi pour prévenir la population en cas de risque majeur. À cet effet, vous recevrez prochainement, dans votre boîte aux lettres, le document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM).

Pour en savoir plus sur le signal national d’alerte : www.interieur.gouv.fr

Mesures de biosécurité pour lutter contre l’influenza aviaire

Influenza aviaire

Arrêté du 16 novembre 2016 qualifiant le niveau de risque épizootique
Arrêté du 16 mars 2016 relatif aux dispositifs associés

Devant la recrudescence de cas d’influenza aviaire hautement pathogène en Europe et en France dans l’avifaune sauvage et dans les élevages, en tant que détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation non commerciale, vous devez impérativement mettre en place les mesures suivantes :

  • confiner vos volailles ou mettre en place des filets de protection sur votre basse-cour ;
  • exercer une surveillance quotidienne de vos animaux.

Par ailleurs, l’application des mesures suivantes, en tout temps, est rappelée :

  • protéger votre stock d’aliments des oiseaux sauvages, ainsi que l’accès à l’approvisionnement en aliments et en eau de boisson de vos volailles ;
  • éviter tout contact direct entre les volailles de votre basse cour et des oiseaux sauvages ou d’autres volailles d’un élevage professionnel ;
  • ne pas vous rendre dans un autre élevage de volailles sans précaution particulière ;
  • protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination sans contact possible avec des cadavres. Si les fientes et fumiers sont compostés à proximité de la basse cour, ils ne doivent pas être transportés en dehors de l’exploitation avant une période de stockage de 2 mois. Au delà de cette période, l’épandage est possible ;
  • réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour votre basse cour et ne jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée… pour le nettoyage de votre élevage.
Si une mortalité anormale est constatée : conserver les cadavres dans un réfrigérateur en les isolant et en les protégeant et contactez votre vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations.

Pour en savoir plus : http://agriculture.gouv.fr

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle du 30 et 31 mai 2016

Reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

La commune de La Bassée est reconnue en état de catastrophe naturelle au titre d’inondations par ruissellement et coulées de boues associées du 30 au 31 mai 2016.

Arrêté du 26 octobre 2016 publié au Journal Officiel du 7 décembre 2016.

Il est signalé aux personnes sinistrées qu’elles disposent d’un délai de 10 jours à compter de la date de publication de l’arrêté pour se rapprocher de leurs compagnies d’assurances afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par la loi N° 82-600 du 13 Juillet 1982 modifiée relative à l’indemnisation des victimes de catastrophes naturelles.

Réunion publique – Participation Citoyenne

Réunion publique

Chers basséens,

La Municipalité, en collaboration avec la Gendarmerie de La Bassée, présentera aux habitants « la Participation Citoyenne », dispositif de prévention anciennement appelé « voisins vigilants ».

Nous vous attendons nombreux à la salle Vox (avenue Jean-Baptiste Lebas), le vendredi 25 novembre 2016 à 18h30.

Les volontaires pour observer et rapporter les problématiques liées à leur quartier pourront s’inscrire à cette occasion.

Canicule, fortes chaleurs : adoptez les bons réflexes

Canicule, fortes chaleursLa canicule, c’est quoi ?

Il y a danger pour ma santé lorsque :

  • Il fait très chaud ;
  • La température ne descend pas, ou très peu la nuit ;
  • Cela dure 3 jours ou plus.

En période de canicule, il y a des risques pour ma santé, quels sont les signaux d’alerte ?

  • Crampes ;
  • Fatigue inhabituelle ;
  • Maux de tête ;
  • Fièvre > 38°C ;
  • Vertiges / Nausées ;
  • Propos incohérents.

Si vous voyez quelqu’un victime d’un malaise, appelez le 15.

Bon à savoir

À partir de 60 ans ou en situation de handicap, je peux bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Il me suffit de contacter la mairie ou le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

En période de canicule, quels sont les bons gestes ?

  • Canicule - EauJe bois régulièrement de l’eau ;
  • Je mouille mon corps et je me ventile ;
  • Je mange en quantité suffisante ;
  • Je ne bois pas d’alcool ;
  • J’évite les efforts physiques ;
  • Je maintiens ma maison au frais : je ferme les volets le jour ;
  • Je donne et je prends des nouvelles de mes proches.

Attention

Je suis particulièrement concerné si je suis enceinte, j’ai un bébé ou je suis une personne âgée. Si je prends des médicaments : je demande conseil à mon médecin ou à mon pharmacien.

Pour en savoir plus : 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), www.meteo.fr pour consulter la météo et la carte de vigilance www.sante.gouv.fr/canicule